Disclaimer: The following material is being kept online for archival purposes.

Although accurate at the time of publication, it is no longer being updated. The page may contain broken links or outdated information, and parts may not function in current web browsers.

Plan du site
Glossaire
Chronologie
Questions et réponses   E
Page d'accueil   E

(P-5) Mars



   
  Index

7.Précession
8. La terre est ronde
  8a. L'horizon
  8b. La parallaxe
8c. Distance de la lune. (1)
8d. Distance de la lune. (2)
9a. La terre tourne-elle autour du soleil?

-----------------
Le Système Solaire
(P-1)     Le système solaire
(P-2)     Mercure
(P-3)     Venus
(P-4)     La Terre
(P-5)     Mars
(P-6)     Asteroides
(P-7)     Jupiter
(P-8)     Io et les autres lunes de Jupiter
(P-9)     Saturne
(P-10)   Téléscopes
(P-11)   Uranus
(P-12)   Neptune
(P-13)   Pluton et la ceinture de Kuiper
(P-14)   Comètes, et autres petit objets
-----------------
9c. De Copernic
        à Galilée
10. Les lois de Kepler
    De Vénus- Hesper, la magnifique,
    dont nous sommes originaire, ou de Mars,
    nous pourrions voir le globe où nous souffrons
    dans la pureté de leurs étoiles du soir.
    Comment pourrions-nous rêver de guerre et de carnage
    de ruses et de folies, de luxure et de rancunes
    de hurlements à Londres et de délires à Paris
    dans cet endroit paisible et lumineux?
    Nous ne le pourrions pas, lorsque contemplant l'étendue des cieux
    sur une étoile si joliment argentée.
    Soupirons, claquons des mains et murmurons :
    "Dieu a t'il voulu que nous y soyons ?
Traduction libre, d'après Alfred, Lord Tennyson  

    Mars est la planète externe la plus proche de nous, et lui ressemble assez souvent : il tourne en un peu plus de 24 heures, possède une mince atmosphère et des volcans éteints, son inclinaison sur l'écliptique est proche de celle de la Terre, des saisons apparaissent comme chez nous (bien que durant deux fois plus longtemps, puisque "l'année" vaut aussi près de deux fois la notre). Le télescope montre des calottes polaires blanches variables avec les saisons, et sa surface (voir image ci-dessous, de l'atterrisseur Viking 2 de la NASA) ressemble aux déserts du sud-ouest des Etats-Unis : une étendue de rochers exposés aux grands vents.

Mais vous pouvez être content de ne PAS y être !    

Si vous étiez, il vous faudrait un scaphandre et un apport en oxygène, parce que l'atmosphère est extrêmement pauvre (voir les tableaux) et se compose essentiellement de CO 2. Ce qui est à peine suffisant pour se protéger des explosions des particules énergétiques solaires, mais pas des tempêtes de poussière, qui peuvent durer des semaines et obscurcir la surface de la planète. ces tempêtes ont gênés les astronomes lorsque le premier orbiteur US pour Mars, Mariner 9, entreprit ses premières observations.

    Mars est aussi extrêmement froid ; A midi, en été, et près de l'équateur, la température peut être - mais à peine - supérieure au point de congélation de l'eau, et, encore actuellement, les signes d'eau à l'état liquide nous échappe (bien que des écoulements temporaires puissent suivre l'impact d'une comète). La pesanteur est d' environ le tiers de celle de la Terre, ce qui peut expliquer pourquoi Mars a retenu beaucoup moins l'atmosphère que notre propre planète.

    Remarquez la couleur rougeâtre du sol, signe d'une teneur élevée en fer. (ici et dans le sud-ouest des États-Unis) Mars apparaît également rougeâtre dans le ciel ("planète rouge"); D'ailleurs une étoile rouge de la constellation du Scorpion a été dénommée "Antares" - l'anti--Ares, l'équivalent grec de Mars, le dieu de la guerre. Le déplacement rapide de la planète Mars parmi les étoiles au cours d'une nuit faisait penser qu'il était relativement proche. Même avant l'introduction du télescope, Tycho essaya d'en calculer sa distance, en utilisant la parallaxe et les changements de position en prenant en compte la rotation de la Terre ; il croyait avoir réussi (E). mais à tort.


    Plus tard, avec la diffusion des lois de Kepler on se rendit compte que la réponse permettrait de connaitre toute l' échelle des distances dans le système solaire, et, à l'aide d'un télescope, Jean Richer obtint pour la première fois, en 1672, une estimation approchée de la distance de Mars.     Avant que les informations sur Mars ne soient détaillées par les astronomes, on pensait couramment que la vie était possible sur la planète rouge, ou peut-être y existait. Au19ème siècle, même avec un bon télescope, l'observateur ne pouvait résoudre Mars mieux qu'à l'il nu pour la Lune - et les variations atmosphériques ("scintillement") rendaient la tâche encore plus difficile. Les observateurs étaient d'accord pour les calottes polaires et certaines zones sombres, mais au delà, leur imagination prenait le dessus. Certains ont cru voir des lignes reliant les zones plus sombres - les fameux "canaux de Mars", bordés de rubans de végétation (comme la vallée du Nil) le long de structures supposées construites pour distribuer des ressources en eau en cours d'épuisement.

    Percival Lowell, un astronome amateur averti, croyait profondément à la réalité d'une civilisation Martienne. En 1893-4 il construisit un observatoire sous le ciel pur de Flagstaff, Arizona, et en 1895, publia le livre "Mars", puis deux autres, avec de nombreuses cartes montrant ces canaux. Vers la fin de sa vie (il est mort en 1916) il utilisa son télescope pour rechercher une nouvelle planète, et comme on le verra, en 1930 il découvrit Pluton.

    La notion de vie sur Mars avait aussi entraîné la création de fantasmes de fiction (fantasy-fiction) (science-fiction "est un terme plus tardif) Edgar Rice Burroughs, le créateur de "Tarzan", écrivit des récits imaginatifs d'une princesse sur Mars, maintenant à juste titre oublié. Herbert George ("HG") Wells rédigea "La guerre des mondes" qui reste toujours très captivant (il y a aussi une version cinématographique ). En 1938, Orson Wells mima "La guerre des mondes" dans un faux reportage , décrivant une invasion d'extra terrestres dans le New Jersey, et paniquant les auditeurs qui avaient manqué le début et imaginé un événement réel.    

Y a-t-il une vie sur Mars? Les atterrisseurs Viking (1976) ont conduit des expériences biochimiques élaborées n'en ont finalement trouvé aucune preuve. Récemment il y a eu un sursaut d'intérêt avec la découverte de certains météorites inhabituels récupérés dans la calotte glaciaire antarctique, qui auraient étés éjectés de Mars et contiennent des microstructures considérées par certains comme des fossiles. Actuellement, cela reste très douteux,mais cela peut évoluer.

    Quand l'homme posera-t-il le pied sur Mars : on pense avant la fin de ce 21ème siècle? Ici aussi, très douteux ! (voir ici sur les exigences de l' orbite). Toutefois, des robots explorateurs ont y ont déjà atterri et exploré des zones limitées de la planète, en étant alimenté par la lumière solaire. Compte tenu des progrès attendus dans les informations obtenues par les ordinateurs, on peut espérer une approche plus fructueuse. Si les homme volent un jour vers Mars, ils utiliseront probablement comme relais une de ses lunes, Phobos et Deimos, puisque l'atterrissage y est beaucoup plus facile que sur la planète elle-même. Peut-être même pourra-t-on y fabriquer sur place le carburant nécessaire à la descente et au voyage de retour. (Et pour les mordus de science fiction voir "Hide and Seek",de Arthur Clarke, dont l'action se déroule sur Phobos.)

    L'image ci-dessus est celle du volcan "Olympus Mons", à une attitude d'environ 25 km au-dessus du sol de Mars. Cette hauteur n'est possible que sur une planète de faible gravité : si une telle montagne avait été placées sur Terre, son poids affaisserait progressivement sa base et il resterait une hauteur comparable à celle des montagnes terrestres.

    Il y a beaucoup plus à dire sur Mars (voir les tableaux). Il possède un grand canyon (peut-être sculpté par l'impact d'une comète, peut-être par clivage) avec des caractéristiques attribuées à l'eau courante, et aussi un petit champ magnétique dont l'origine semble assez proche de la surface.

"Planétes" suvantes:     #P-6   Les Astéorides

Etape suivante (Pour "Les planètes"): #9c   La découverte du système solaire, de Copernic à Galilée

            Chronologie                     Glossaire                     Retour à la liste principale

Auteur et conservateur   Dr. David P. Stern
     Mail au Dr.Stern:   stargaze("at" symbol)phy6.org .

Dernière mise à jour: 18 février 2008

Traduction : Guy Batteur ( mail = guybatteur("at"symbol)wanadoo.fr)

Above is background material for archival reference only.

NASA Logo, National Aeronautics and Space Administration
NASA Official: Adam Szabo

Curators: Robert Candey, Alex Young, Tamara Kovalick

NASA Privacy, Security, Notices